La Grande Bibliothèque



  • La Grande Bibliothèque

    (Histoire de la Tradition)

    Il était un puissant roi qui voulait Tout Savoir.
    Alors il entreprit de construire une Grande Bibliothèque où l’on regrouperait des exemplaires de Tous les livres.
    Il fallut bien sûr beaucoup de temps et le temps passa.
    L’ouvrage était énorme et beaucoup de monde était attelé à la tâche.
    Et commencèrent à pointer les premiers cheveux blancs du jeune roi qui ne l’était déja plus.
    Ainsi les années passèrent et l’on se rendit compte de l’ampleur du projet.
    Et voici qu’un jour le roi tomba malade. D’abord ce ne parut pas digne d’inquiétude mais finalement il s’avéra que ce fût une maladie grave.
    Ce fut un choc pour le roi car il réalisa qu’il n’aurait jamais le temps de lire de ces ouvrages ni le quart ni le dixième, ni même le quart du dixième de la connaissance ainsi rassemblée. Alors il demanda qu’on lui fasse une sélection d’ouvrages et des résumés mais bientôt il comprit qu’il n’arriverait jamais à mener son projet à bien et son dernier jour arriva.
    Humblement il se dit qu’il ne saurait sans doute pas Tout comme il l’avait tant et tant souhaité. Alors humblement, il convoqua le sage de la cité qui vivait dans un petit hermitage pas loin de la capitale.
    Alité sur sa dernière couche, le vieux roi, se rendant compte du poids de sa question dans sa cette vie demanda au sage:
    – Dis moi, toi que je n’ai jamais consulté de ma vie, que retenir des livres?
    – Oh mon roi, je le résumerais ainsi: “Les Hommes naissent, souffrent et meurent.”
    – Merci dit le roi, arborant un sourir satisfait !
    Et sur ces paroles, le roi expira.

    Histoire de la Tradition relatée pour vous par Antoine Toine pour Libre@Toi



  • C’est une belle histoire Antoine Toine.

    Toutefois, j’aurais dit « Les Hommes naissent, souffrent, vieillissent et meurent ». Dans cette histoire, il m’a manqué la vieillesse, et pourtant le temps est passé sur la vie de ce roi. Il lui en a fallu du temps pour réaliser son rêve de construire une Grande Bibliothèque.

    Il m’a fait penser au pharaon d’Egypte qui fait construire une pyramide comme tombeau, mais qui est forcément mort avant la fin de la construction. Cette notion de temps est importante dans le récit.

    Alors, pourquoi avait-il un sourire satisfait lorsqu’il est parti ?
    J’ai peut-être fini par comprendre… ce qu’il a probablement compris lui-aussi. Le but de son projet était de regrouper les livres, mais pas de les lire tous. Son projet était donc réalisé à la fin de sa vie et il pouvait partir serein.



  • Salut Macousine,
    Ce que le roi voulait c’était Tout Savoir. J’ai connu ça moi aussi dans ma jeunesse quand j’étudiais les sciences, lisais Sciences et Vie et voulais.échapper à la mort, en trouvant la connaissance, le savoir philosophal. Au roi, le sage lui livre(quel mot bien trouvé!!!) l’essence de ce que traitent les livres. On accède pas à l’exhaustivité des savoirs, autant compter les grains de sable du Sahara mais on peut en appercevoir l’essence. L’Université entasse les livres mais au final, de quoi traitent-ils?
    Les Hommes naissent, souffrent(vieillesse comprise) et finalement meurent.
    C’est peut-être là qu’est l’Absolu en matière de connaissance et pour celui qui a vocation aux études la synthèse qui comblera peut-être sa recherche et pour le roi sa vie.